[RÉSOLU] NAS : RAID1 dégradé , disque en "erreur", mais SMART OK ?
#21
Oui, c'est un vieux machin : Linkstation Duo WXL, je pense que je l'ai eu avec 2x 1To .
Il est sorti vers 2010, mais je dois l'avoir depuis ~2015.
Le dernier firmware (non installé jusqu'a ce jour) date de fin 2020. J'avais installé le précédent en 2018.

Mais la subtilité (et je m'en suis rappelé trop tardivement) c'est que le firmware n'est pas stocké dans le NAS mais sur les disques !
Donc si tu changes les 2 disques d'un coup, tu es obligé de repasser par une procédure qui est une usine à gaz, pour que le NAS se connecte à ton PC , sur lequel tournera un serveur TFTP afin que le NAS récupère un OS minimaliste qui lui permettra ensuite d'accepter la création des partitions , installation du firmware, etc...

En gros c'est ça : https://www.mysysadmintips.com/windows/c...eplacement (pas pour le même modele, mais c'est a peu près ce que j'ai fait tout à l'heure.)

Je suppose qu'il y a une corruption de ce firmware qui a fait qu'il ne reconnaissait pas le disque 2, quoi qu'on fasse...
En tout cas, c'est reparti avec les 2 IronWolf, et j'ai 2 WD Red de secours (que je retesterai quand même en long /en large  pour m'assurer vraiment qu'ils sont fiables)
Répondre
#22
Même si mon avis ne va pas te plaire ... je te suggère d'envisager le changement de HW.

Si tu envisageais un Synology, je te suggérerais un modèle "+" au choix un 2 baies DS220+ ou DS720+ (vérifier si le 220 n'est pas suffisant) ou un 4 baies DS420+ ou DS920+ (même chose vérifier que le 420+ n'est pas suffisant).

L'avantage des modèles plus est qu'ils supportent le filesystem BTRFS et donc les snapshots. S'en priver est quand même une décision a bien considérer.

A titre indicatif, j'ai un DS412+, un DS918+ et un DS1821+ (vendu à l'époque 80 euros de plus que le 1621+ ... mais je voulais un NAS à 6 baies).
Répondre
#23
Pas de souci pour l'avis Wink
C'est déjà envisagé et j'ai "NAS" dans mes alertes sur Dealabs , pour un 4 baies Big Grin
J'attends juste le deal du siècle vu que ça reste toujours assez cher.

Pour ma culture, tes NAS 4 et 6 baies ont quelle conf. RAID ?
Plusieurs RAID1 ? RAID5 ? RAID10 ? autre (l'alternative SHR des Synology) ?
Répondre
#24
Si l'encombrement n'est pas un problème, OpenMediaVault est une solution viable en recyclant un vieux PC. Je tourne avec ca depuis quelques années maitenant et je n'ai pas à m'en plaidre. J'ai même pu récupérer tel quel mon Raid 5 en changeant CM+CPU. Seul inconvéniant, le disque système ne peut contenir aucune donnée. Si jamais tu n'as pas du HDD/SSD à dédier à cela, une clef USB, le plugin flasmémory activé et un peu plus de RAM fonctionne très bien aussi.

Config logicielle activée :
OMV 5.6.23-1
OMV Extra
ClamAV
Fail2Ban
Plex Server
SMB/CIFS
Raid 5 Logiciel
Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.
Répondre
#25
Bonjour,

Quant à moi, je possède un DS718+ couplé à un DX513 (une extension) soit 7 (2+5) baies.
Dans le DS j'ai un SHR équivalent à un RAID 1 (2 disques) et dans le DX j'ai un SHR équivalent RAID 1 (2 disques) et un SHR équivalent RAID 5 (3 disques).
Il est toujours préférable de déclarer un disque en SHR sur un Synology, même pour un seul disque (sans redondance).
Après, l'ajout d'un autre disque pourra transformé se SHR comme un équivalent sur 2 disques ou bien un faire un autre SHR sur 1 disque (donc sans redondance).
---------------------------
@+, Kana-chan.
[Image: ?name=%5BZebulon.fr%5D_Kana-chan]
Répondre
#26
(08-01-2022 09:27)JWhy a écrit : Pour ma culture, tes NAS 4 et 6 baies ont quelle conf. RAID ?
Plusieurs RAID1 ? RAID5 ? RAID10 ? autre (l'alternative SHR des Synology) ?

Alors ...

Lorsqu'entre 2013-2017 je n'avais qu'un seul Synology (un 4 baies), rien n'était en RAID. J'utilisais les outils de backups internes au Syno, pour, chaque soir, backuper certaines partitions des 3 premiers disques sur le 4ème. L'intérêt évident, étant de me donner un historique des sauvegardes avec une gestion différenciée en fonction du type de donnée.

Je le précise, c'était un choix assumé et réfléchi d'autant qu'en 2013, j'étais et depuis 10 ans, l'administrateur d'un NAS à 48 disques au TAF. "Lui", évidemment, était configuré en RAID (et même en RAID 4 avec double parité, mais c'est une autre histoire.). Evidemment, c'était un NAS "pro" ( = qui ne sert que de NAS) et il hébergeait les données d'un peu moins de 500 utilisateurs. De mémoire, il devait y avoir 5 "partitions" contenant de 5 à 11 disques (avec à chaque fois 2 disques perdus pour la double parité).

Lorsqu'en 2015-2016, Synology a ajouté le support du BTtree-FS, j'ai migré les partitions une à une pour profiter des snapshots. Ensuite, je me suis offert un second NAS à 4 baies, qui est lui directement en RAID 5 (mais avec 4 disques achetés au même moment). L'absence d'un disque "spare" est évidemment un blème, mais comme j'ai quelques "3 TB" qui trainent, je peux facilement remplacer un disque. Evidemment, "l'ancien" NAS servant de backup au nouveau NAS, mais toujours via snapshots.

Enfin, sentant que les HD de mon NAS de 2013 commencent à vieillir, j'étais pris entre deux feux. Le choix logique aurait été de les remplacer (encore qu'il y avait plusieurs inconvénients) mais ... je me suis fait plaiz' et j'ai acheté un nouveau NAS. Je souhaitais un 6 baies (pour avoir un spare à "l'intérieur") mais comme pour 80 euros à peine de plus, le 8 baies me faisait de faisait de l'œil et j'ai craquouillé.

Donc ma config actuelle est un NAS 8 baies, en RAID 6 (double parité) avec un disque spare. Bref ... la perfection.

D'expérience (ayant été le joyeux administrateurs de 500-1000 collègues), le risque le plus fréquent est la bourde de l'utilisateur. Celle qui fait qu'on écrase un fichier par erreur, qu'on supprime un répertoire, ou simplement qu'un fichier soit corrompu. Le Raid n'est en rien une protection face à cela et c'est pourquoi, avec un seul NAS, je préférais - et de loin - me protéger contre ce risque que de l'hypothétique risque qui consiste à avoir un HDD qui tout d'un coup lâche. D'autant que mes données étaient backupées sur un autre HDD du NAS.

Au niveau pro, le RAID n'est pas vu comme une solution de "data integrity" mais bien comme une solution de "data availibility". Pour l'intégrité des données, il y a le backup. Par contre, effectivement dans mon premier setup, perdre un disque aurait pu m'empêcher d'accéder à mes données pendant quelques heures ou quelques jours. Tout à fait acceptable pour moi mais intolérable pour une société de 400+ personnes. CQFD.

Enfin, un NAS restera toujours un SPOF = single point of failure. Mais bon, j'ai vu que tu étais reparti sur tes backups, donc visiblement je parle à un converti.

J'aimerais juste ajouter ceci, c'est que si tu envisages l'achat d'un NAS, cela vaut peut être la peine de se poser 2 minutes. Il y a (à mon sens) deux choix successifs à opérer, le premier est soit d'opter pour un NAS qui n'est qu'un NAS ou d'un NAS qui fait beaucoup plus qu'un NAS (en gros opter pour un Nokia ou pour un Smartphone). Ensuite, si on opte pour un NAS "à applications", de choisir entre (dans la gamme Syno que je connais) le modèle "+" et le modèle simple.

Je suis dispo pour t'expliquer les avantages qu'offre le choix d'un NAS à application et aussi d'un modèle "+". Et pour moi, puisque tu tiens visiblement ton matériel longtemps, c'est un choix qui est lui aussi durable.

Ou pas bien sûr, si après coup tu décides en toute connaissance, il n'y aura pas de regrets.
Répondre
#27
Je rebondis encore pour préciser plusieurs autres éléments. Jon l'a précisé, son RAID est "software" mais en fait, c'est le cas de tous les RAIDS dont on parle ici.

Un vrai RAID "HW" présuppose qu'on ait une carte dédiée qui est elle-même équipée d'un OS / Firmware. Sur une telle machine, on commence par booter le contrôleur via par exemple une clé USB ou un DVD et on fait le set-up du RAID. Cela ressemble très fort à une partition des disques qu'on ferait sous DOS avec les outils de l'époque. Ensuite, seulement, l'OS s'installe (par exemple sur deux disques configurés en RAID 1).

Sur les NAS, et tu as pu le constater en te rappelant la procédure d'installation, l'OS est lui même installé sur une partition présente sur les disques du NAS. Il y a donc bien deux partitions sur chacun de tes disques, une cachée avec l'OS et l'autre qui est une partition clonée par RAID SW. C'est aussi le cas pour les Syno qui crée une partition de (mémoire) de 380 MB (source ici : https://community.synology.com/enu/forum/17/post/30865 ), partition qui est répliquée en RAID 1 (SW) sur tous les disques attribués au Syno.

Sur le NAS "pro" dont je parlais, c'était différent car l'OS est plutôt à voir comme un firmware et il y avait seulement une partition "particulière" (vol0) qui contenait les fichiers de configs du NAS : noms des ressources, maillage d'accès, etc. Mais là aussi, cette partition vol0 était répliquée sur l'ensemble des disques du NAS.

Deuxième élément clé dans un RAID et dont j'ai plusieurs fois parlé, c'est le "spare". De quoi s'agit-il ?

Il faut bien comprendre qu'un RAID (avec une particularité pour le RAID 1), c'est d'office plus d'écritures et de lectures sur les disques qu'une solution sans RAID. Même avec le RAID 1 où "a priori" on se pense épargné, les subtilités que j'ai évoquées à propos du partitionnement montrent que les choses sont plus fragiles. Il y a la partition système, l'OS qui écrit dessus et toute la mécanique du RAID en plus.

Aussi, la probabilité d'un incident est augmentée même si évidemment les conséquences d'un incident sont réduites (data availability >< data integrity). Les OS de NAS sont conçus (c'est une nouveauté avec le dernier OS en date de Syno, le DSM 7) afin de détecter précocement les problèmes sur les disques. En cas de doutes, le NAS prend la décision de promouvoir l'un des éventuels disques spares et de reconstruire sur lui le disque marqué comme douteux. La reconstruction a lieu d'initiative. J'ai eu à faire face à cela deux fois sur le fameux NAS à 48 disques, sur lequel il y avait quelques spares. C'est juste fabuleux : incident la nuit, reconstruction d'initiative, avec les alarmes automatique. Et ... à 8h30 le lendemain un technicien est là avec un nouveau disque spare. Il suffit d'enlever le disque douteux et de le remplacer et that's all. Le nouveau spare remplace immédiatement l'ancien disque dans la liste.

Alors évidemment, ce système de spare peut être vu comme superflu sauf que "oui mais non". Lorsqu'un disque d'un RAID est à problème, tout le RAID fonctionne en mode "degradé". Suivant, évidemment, le type de RAID les conséquences sont différentes. Sur un RAID 1, on a juste la fragilité en plus et la robustesse en moins. Mais sur un RAID 5 (4, 6 et même le SHR), c'est une autre affaire puisque le contrôleur doit en permanence pallier l'absence du disque manquant.

Et là, c'est une autre affaire, surtout si on a pas de stratégie. Sur mon 2ème NAS, j'avais certes un RAID 5 à 4 disques sans spares ... mais j'avais 2 ou 3 disques de 3 TB de réserve, prêt à être immédiatement inséré. J'ai d'ailleurs du faire la manip pour remplacer une disque dont le nombre de load_cycle_count commençait à sérieusement m'inquiéter !
Répondre
#28
Attention au plafond, si tu rebondis trop haut Bounce
Merci pour le partage d'expérience et toutes ces infos , même si, comme tu le suspectes,  je connais un peu le sujet Wink
Répondre





Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)